Fandom

Saga RE Wiki

Virus Progenitor

618pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager

Le virus Progenitor (également connu sous le nom Virus Mère, Virus Souche ou Virus Clay) est un ancien rétrovirus de Groupe VI ( ssRNA-RT ) à ARN[note 1] d'Afrique de l'Ouest, capable de muter un ADN et de recombiner des gènes pour renforcer les caractéristiques d'un hôte[1][2], mais causant également des mutations nuisibles et même parfois la mort lorsque les cellules se développent anormalement, et qui fut utilisé comme base de l'agent bio-terroriste connu sous le nom de Virus-t.[3] Il s'agit d'un mutagène non-cancérogène très puissant, devenu central dans la culture N'Dipaya.[4] Les êtres humains adaptés au virus étaient connus sous le nom de «Progenitor Humans».

HistoireModifier

OrigineModifier

Escalier du Soleil.png

La fleur Escalier du Soleil.

PROGENITOR était inconnu de la civilisation jusqu'à sa découverte[4] en 1966 en Afrique de l'Ouest par les fondateurs de la société Umbrella Corporation,[5] qui ont classifié son existence[6] et l'ont utilisé pour la création d'armes biologiques, des armes militaires qu'ils appelaient « A.B.O. ( Armes Bio-Organiques ) ».[7] PROGENITOR a ensuite été utilisé comme base pour la création d'une gamme de souche variantes,[8] servant à la conception d'A.B.O. ( Armes Bio-Organiques ) et d'oncolytiques, qui devait être le commencement d'une révolution de guérison par thérapie rétrovirale. PROGENITOR était également utilisé secrètement pour mettre au point une espèce humaine supérieure.[9][10]

Il y a bien longtemps, existait un virus naturel au sein de la nature terrestre. Ce dernier fut très influent dans l'évolution des espèces grâce à sa capacité d'infecter aussi bien les animaux que les plantes, et grâce à sa propriété unique de faire muter son hôte. En passant d'un organisme à un autre, en contaminant une créature, puis une autre, en passant d'une espèce à une autre, ce virus a naturellement évolué, une évolution influencée à chaque fois par l'hôte précédent. Cette évolution naturelle du virus se faisait aussi bien lorsqu'il passait d'une créature à une autre, que d'une simple cellule à une autre.

Cependant, au cours des millénaires, les organismes vivants sont devenus de moins en moins compatibles avec ce virus et les créatures infectées finissaient par mourir, incapable de supporter les mutations. Un hôte capable de survivre à ce virus devenait de plus en plus rare au fil du temps, ce dernier a alors commencer à disparaître progressivement de la nature. Mais c'est alors qu'un nouvel hôte l'accueillit et le garda en lui sans pour autant perdre la vie, il s'agit d'une fleur rare qui pousse à l'intérieur de grottes souterraines situées en Afrique de l'Ouest, dans la région de Kijuju. Cette fleur est alors restée longtemps isolée dans ces grottes, à l'abri de toutes autres créature, jusqu'à ce qu'arrive une tribu locale.[4]

Une tribu nommée N'Dipaya a utilisé sa connaissance architecturale pour construire une ville gigantesque à l'intérieur des grottes souterraines où se trouvait la fleur contenant le virus. Cette ville souterraine devait ensuite servir de lieu d'habitation pour la royauté. Après quelques temps, la tribu N'Dipaya a découvert la fleur qui logeait le virus. Les membres de la tribu ont commencé à lui porter un certain intérêt, puis c'est alors que certains se mirent à la consommer, ce qui les ont conduit à la mort, à l'exception d'un seul.[4]

Cet unique survivant a ensuite développé des capacités physiques supérieures, ainsi qu'une intelligence au dessus de la moyenne et une espérance de vie prolongée. Puis un changement de couleur de l'iris a commencé à apparaître, devenant entre jaune et rouge. Les prouesses physiques et intellectuelles de cette personne l'ont amené à être nommé Roi de la tribu. À la suite de cela, une cérémonie a été créée. Cette cérémonie servait à désigner le nouveau Roi de la tribu. Ce roi n'était pas désigné selon un système héréditaire, mais selon sa capacité naturelle à résister à la toxine de la fleur.[4]

Afin de devenir Roi, il fallait consommer la fleur qui contenait le virus et prouver sa supériorité naturelle offerte par la nature elle-même en acquérant les pouvoirs surhumains que cette fleur pouvait nous offrir, et en montrant que sa toxine ne nous tue pas, démontrant ainsi que nous sommes plus fort que cette dernière et que la nature nous a choisi pour être élu Roi de la tribu. Celui qui survivrait après avoir consommé la fleur deviendrait alors le nouveau Roi de la tribu. (En ce qui concerne cette cérémonie, certains détails apparaissent encore durant le festival de la tribu N'Dipaya qui a lieu une fois par ans afin de réconforter les âmes des ancêtres.)[4]

La tribu N'Dipaya a alors nommé cette fleur « Escalier du Soleil » et l'endroit où cette dernière poussait « Jardin Du Soleil ». Ce dernier se trouvait dans la partie la plus profonde des grottes qui étaient à présent devenues une ville souterraine gigantesque, éclairée par un soleil artificiel conçut par la tribu.[4]

L'Escalier du Soleil était fatal pour la plupart des êtres humains, mais quelques rares individus possédaient une résistance naturelle au virus due à des gènes particuliers capable de produire des anticorps qui ne se trouvent pas dans la plupart des êtres humains. Les membres de la tribu N'Dipaya pensaient qu'une personne capable de résister à l'Escalier du Soleil était vouée à devenir Roi de la tribu, qu'elle était naturellement choisie par la nature elle-même. Et que cette méthode était plus juste que d'imposer un Roi simplement par son statut d'héritier. Cependant, trouver une personne capable d'ingérer l'Escalier du Soleil et de survivre était très rare. Si rare, que le Roi actuel devait souvent régner durant des centaines d'années en attendant son successeur.[4]

Après plusieurs règnes, l'Escalier du Soleil devint la cause de la chute de la tribu N'Dipaya. La tribu a commencé à faire ingurgiter la fleur à des animaux afin d'en faire des armes vivantes avec des capacités physiques et intellectuelles supérieures à celles des autres animaux de l'époque, donnant à la tribu N'Dipaya, un avantage pour la guerre. Cependant, cette pratique a fait de ces animaux, des créatures très dangereuses qui ont fini par décimer le royaume N'Dipaya. En conséquence, la tribu N'Dipaya a été contrainte d'abandonner la ville souterraine pour aller vivre dans des petits villages construits au sein des marécages.[4]

D'années en années, la ville souterraine s'est changée en ruine, devenant les « Ruines N'Dipaya ». Malgré cela, de génération en génération, les membres de la tribu N'Dipaya continuent de considérer ces ruines comme une terre sacrée. C'est pour cette raison qu'ils ne dévoilent pas son existence aux personnes qui ne font pas partie de la tribu. De plus, la tribu N'Dipaya continue de protéger ces ruines en envoyant des hommes âgés entre treize et vingt-cinq ans les garder durant deux ans, faisant de ces derniers, de véritables soldats gardiens.[4]

Découverte (1960) Modifier

Dans les années 1960, le 5ème chef de la famille Aristocrate Ashford, Sir Edward Ashford, a mené des recherches sur les virus[6] et a émis l'hypothèse qu'il devait exister un virus capable de promouvoir l'évolution. Cette hypothèse était basée sur la théorie que les virus ont joué un rôle majeur sur l'évolution naturelle des espèces. Il commença alors à chercher des scientifiques partout dans le monde pour débuter des recherches sur ce genre de virus. Il a ensuite formé une équipe avec son ami Lord Ozwell E. Spencer et le Dr James Marcus, un biochimiste vénéré et réputé comme étant une pointe de la virologie.[11]

En 1966 Lord Ozwell E. Spencer acquit les ouvrages d'Henry Travis et y découvre un chapitre consacré à la cérémonie de la tribu N'Dipaya durant laquelle ils choisissent le prochain roi, et y découvre également l'implication de l'Escalier Du Soleil, ainsi la façon dont-elle était utilisée pour choisir leur roi. Il estima que l'Escalier du Soleil jouait un rôle majeur dans l'acquisition des capacités surhumaines du roi.[12] Il en parla ensuite à son ami Sir Edward Ashford et au Dr James Marcus. Ce dernier, en se basant sur la description, émit l'hypothèse que les capacités fournit par l'Escalier du Soleil, sont dues à un virus capable de modifier l'A.D.N.[5]

En Septembre 1966[note 2], Lord Ozwell E. Spencer, Sir Edward Ashford, le Dr James Marcus et son élève Brandon Bailey, se rendent à Kijuju en se basant sur les informations fourni dans l'ouvrage d'Henry Travis.[5] Une fois sur les lieux, ils sont attaqués par les membres de la tribu N'Dipaya qui cherchent simplement à défendre leur terre, mais ils parviennent tout de même à passer grâce à leurs armes de technologie supérieure.[4]

Ils arrivent ensuite au Jardin Du Soleil, et y découvre l'Escalier du Soleil. Ils examinent alors la fleur. Le 4 Décembre, l'hypothèse du Dr James Marcus a été confirmée lorsqu'un virus à ARN a été trouvé dans l'Escalier du Soleil. Le jour même ils l'isolent et le baptisent « Progenitor ».[5] [13] C'est le Dr James Marcus qui a choisi ce nom du fait que ce virus est à l'origine de l'évolution de la plupart des espèces sur la terre. Le groupe de Lord Ozwell E. Spencer a ensuite voulu utiliser PROGENITOR pour permettre l'évolution des êtres humains. Mais Lord Ozwell E. Spencer pensait secrètement être l'élu et que les êtres humains devaient être gouvernés par des individus physiquement et intellectuellement supérieurs. Il a ensuite planifié le rêve de mettre au point une race supérieure évoluée de laquelle il serait le Dieu.[10]

Marcus et Bailey retournèrent aux États-Unis pour cultiver le virus avec la fleur. Lord Ozwell E. Spencer s'occupait de la construction de son laboratoire souterrain situé dans la banlieue de Raccoon City et de celle de son manoir qui servirait à le dissimuler, pendant que Sir Edward Ashford entamait des recherches sur des échantillons de PROGENITOR récupérés dans le Jardin du Soleil, avec son fils Alexander Ashford. Après des examens préliminaires, ils découvrent que PROGENITOR est devenu incompatible avec les êtres vivants en raison que les gènes d'organismes modernes sont devenus trop faibles. Sir Edward Ashford propose alors le projet Virus-t afin de créer une variante de PROGENITOR qui serait adaptée aux organismes et qui permettrait d'éviter ce problème d'inadaptation.[14]

Tentative de culture (1967) Modifier

Le 12 Février 1967, le Dr James Marcus et son élève Brandon Bailey, une fois retournés aux États-Unis, étaient chargés de cultiver PROGENITOR en masse, mais ils se retrouvèrent dans une impasse. Ils ont d'abords tenté une culture tissulaire de PROGENITOR, cependant, la caractéristique de transmutation de l'A.D.N. était absente. Par conséquent, ils ont tenté de produire l'Escalier du Soleil en masse afin de permettre la production de PROGENITOR. Au début, l'Escalier du Soleil poussait favorablement, grandissait rapidement et possédait une grande vitalité. Cependant, PROGENITOR n'était pas présent dans l'Escalier du Soleil. Ils pensèrent alors que l'environnement devait sans doute jouer un rôle dans la production de PROGENITOR à l'intérieur de l'Escalier du Soleil.[5]

Le 23 Mars, le Dr James Marcus et son élève Brandon Bailey, après avoir modifié toutes les conditions environnementales de l'Escalier du Soleil, constatent qu'ils sont toujours dans une impasse. L'Escalier Du Soleil ne produit pas PROGENITOR, même après avoir reproduit les conditions environnementales du Jardin Du Soleil. Lors d'une dispute entre le Dr James Marcus et Brandon Bailey à propos des futures plans de la recherche, Lord Ozwell E. Spencer intervient et leur fait part de son idée : créer une société qui servirait à dissimuler la recherche sur les virus. Suscitant la colère de Brandon Bailey qui pense que, sans PROGENITOR à leur disposition, la mise en place d'une entreprise est inutile.[5]

Le 10 Novembre, 2 souches variantes de PROGENITOR sont créées et administrées aux premiers cobayes humains, Lisa et Jessica Trevor. La souche de Type-A est injectée à Jessica et la souche de Type-B est injectée à Lisa. Jessica Trevor décédé quelques jours après tandis que Lisa Trevor montre des résultats positifs. Elle est ensuite gardée en observation et sert de sujet de test pour le projet Virus-t.[15]

Umbrella Corporation (1968) Modifier

Le 15 Avril 1968, le Dr James Marcus et Brandon Bailey avaient usé tous les échantillons de PROGENITOR ramenés d'Afrique et plus d'un an était passé depuis leur retour aux États-Unis, mais leur recherche pour produire PROGENITOR en masse était toujours dans l'impasse. Sous les ordres de Lord Ozwell E. Spencer, une équipe armée à été envoyée à Kijuju afin de prendre le territoire de la tribu N'Dipaya et de s'accaparer le Jardin Du Soleil. Le 19 Août, les soldat armés ont réussi à prendre la moitié du Jardin du Soleil. Lord Ozwell E. Spencer ordonne alors la construction d'un laboratoire directement au Jardin Du Soleil afin d'étudier le virus. Brandon Bailey fut envoyé en Afrique où il avait pour mission d'extraire PROGENITOR et de l'envoyer aux scientifiques.[16] Lord Ozwell E. Spencer proposa au Dr James Marcus de devenir le directeur de son centre de formation, celui-ci serait d'accord à condition qu'il fasse construire un laboratoire rien que pour lui afin de poursuivre ses recherches sur le virus Progenitor. Lord Ozwell E. Spencer accepta.[13]

Projet Uroboros (2008-2009) Modifier

En 2006, Albert Wesker apprend le vrai but de Spencer de créer une espèce surhumaine évoluée utilisant un virus basé sur le virus Progenitor. Ayant déjà planifié d'utiliser le virus-t pour l'extinction massive et l'évolution forcée, Wesker tue Spencer et décide de prendre en charge son ambition de devenir un dieu de la prochaine génération. Wesker retourne à la clandestinité et à son partenariat avec Excella Gionne pour commencer le projet Uroboros dans le but de créer un virus parfait, le virus Uroboros. Cependant, le virus Progenitor était une nécessité pour le projet et fut redécouvert par TRICELL en interrogeant le cadre supérieur d'Umbrella Carlos M.[17] A la suggestion de Wesker, le Laboratoire d'Afrique est ré-ouvert suite à l'ordre d'Excella et les scientifiques de la société se mettent à étudier le virus.[18] Un cours de cette recherche conduit à l'idée que l'injection du virus Progenitor dans une A.B.O. issue du virus-t peut entraîner des améliorations. Le résultat le plus notable de ce concept est le Licker β, qui a simplement gagné la capacité de reproduction et un odorat renforcé.[18] Un des sous-produits de la recherche sur le virus Progenitor était le développement du produit chimique de stimulation corporelle P30, qui avait pour effet secondaire de rendre un hôte sensible au contrôle.

Variantes Modifier

Des souches variantes furent développées dans le Laboratoire Arklay et utilisées pour des expériences humaines dans le cadre d'une tentative précoce de développer une souche qui permettrait à plus d'hôtes humains de survivre après l'infection sans la résistance génétique nécessaire.

Type-A Modifier

La souche de type A est testée sur Jessica Trevor le 10 novembre 1967.[15] Le virus n'a pas fusionné avec son ADN et elle est tuée plus tard. Il convient de noter qu'elle n'est pas simplement morte à cause du Progenitor, ce qui était le destin des «sujets-tests» humains de Marcus. De plus, elle réussit à vivre pendant trois jours, avec son cerveau dans un état raisonnablement bon. Cependant, son esprit n'était pas entièrement intact, comme elle décrivait la dérive dans l'inconscience et la perte de mémoire dans une lettre.[15]

Type-B Modifier

La souche de type B est également testée le même jour sur la fille de Jessica, Lisa.[15] Cette souche du virus réussit à fusionner avec son ADN, bien qu'avec une réaction retardée. Son cerveau — soit en raison de la souche du virus soit son jeune âge de 14 ans — fut affecté de manière significative par le virus, tuant un imposteur se faisant passer pour sa mère cinq jours plus tard et perdant la capacité d'écrire avant le 17 Novembre. Dès le 4 Décembre, tout ce qu'elle pouvait écrire était "tu me manc".[15]

Étymologie Modifier

Le nom de Progenitor a été choisi par James Marcus sur la base de l'implication du virus dans l'avancement de l'évolution au cours de l'histoire ancienne et de sa capacité à créer des formes de vie entièrement nouvelles, ce qui en fait une origine de la vie.

Galerie Modifier

Sources Modifier

notes

  1. Sa capacité à infecter une grande variété d'organismes allant des humains aux animaux, plantes et même des champignons, est rarement présente dans les virus à ARN simple brin.
  2. Dans le document daté du 4 Décembre 1966, «From Chief Researcher Brandon's Journal - No. 1», Brandon Bailey explique qu'il travaille en Afrique depuis trois mois.

références

  1. Resident Evil Archives, page 297 "Database, Supplemental Glosssary, Progenitor Virus".
  2. Resident Evil Archives II, page 212 "Database, Glosssary, Progenitor Virus".
  3. Resident Evil Archives, page 253 "Keywords, T-VIRUS".
  4. 4,00, 4,01, 4,02, 4,03, 4,04, 4,05, 4,06, 4,07, 4,08, 4,09 et 4,10 Resident Evil 5. (Capcom Co., Ltd.), document: "No. 07 Tribu N'Dipaya".
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4 et 5,5 Resident Evil 5 (2009), document: "From Chief Researcher Brandon's Journal - No. 1".
  6. 6,0 et 6,1 Resident Evil 5 (2009), document: "Histoire de RESIDENT EVIL".
  7. Resident Evil Archives II, page 210 "Database, Glosssary, B.O.W.".
  8. Resident Evil Archives, page 292 "Database, Glosssary, T-VIRUS".
  9. Resident Evil Archives II, page 213 "Database, Glosssary, Wesker Project".
  10. 10,0 et 10,1 Resident Evil Archives II, page 205 "Keywords, WESKER, A New Breed of Humanity".
  11. Resident Evil Archives, page 131 "Edward Ashford".
  12. Resident Evil 5. (Capcom Co., Ltd.)., document: "Tricell".
  13. 13,0 et 13,1 Resident Evil Zero. (Capcom Co., Ltd.)., document: "Journal de Marcus 1".
  14. Resident Evil CODE:Veronica. (Capcom Co., Ltd.)., document: "Memo d'Alexander".
  15. 15,0, 15,1, 15,2, 15,3 et 15,4 Resident Evil (2002), document: "Notes et Photo de famille".
  16. Resident Evil 5. .(Capcom Co., Ltd.) From Chief Researcher Brandon's Journal - No. 2
  17. Resident Evil 5 (2009), document: "Carnet de Spencer".
  18. 18,0 et 18,1 Resident Evil 5 (2009), document: "Tricell Researcher Miguel's Journal - No. 1".
Bactéries
Bacillus anthracisaMoisissure (dérivée du Mutamycète)
Virus ARN / Agents Viraux
Virus EbolaNorovirusPoliovirusVirus Progenitor (Type-AType-B) • Virus-tT-JCCC203 • "Virus Prototype" • Virus-G • "Virus Cameron" • Virus t-VeronicaVirus-t+GVirus t-AbyssVirus UroborosVirus t-PhobosVirus C
Macro-parasites
Type NE-αPlaga (Type 2Type 3Type 4)
Toxine
V-JOLTNécrotoxine

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard