FANDOM


Raccoon City était une petite ville industrielle du Midwest des Etats-Unis d'Amérique. Elle fut détruite en 1998, sur injonction gouvernementale, après que le Virus-t ait transformé la majeure partie des habitants en Zombies.

Un large cordon sanitaire est toujours aujourd'hui en place autour des restes de la ville, et surveillé quotidiennement par une organisation fédérale.

La ville et ses abords apparaissent dans plusieurs opus de la série : Resident Evil, Resident Evil 2, Resident Evil 3 : Nemesis, Resident Evil Zero ou Resident Evil : Operation Raccoon City.

Histoire Modifier

Arklay Mountains 2

Raccoon City, vue depuis un hélicoptère des pompiers.

Dans les années 50, ce qui deviendrait plus tard Raccoon City n'était encore qu'une petite ville de campagne, nichée entre la Forêt de Raccoon et les Montagnes Arklay. La modernisation de la ville est entreprise dans les années 60, conjointement avec la création de la firme Umbrella, qui établit l'un de ses labos de recherche dans les montagnes environnantes. Sous l'égide de l'ingénieur Michael Warren (qui deviendra plus tard maire de la ville), le réseau électrique se développe pour accueillir un tramway et ainsi répondre à l'expansion démographique. En 1969, les frères Kite inaugurent le réseau de métro. Parallèlement, Umbrella ouvre une usine chimique dans la périphérie nord de la ville.

La ville souffre de la récession, au tournant des années 90. Le maire Warren décide alors — en partenariat avec la société Umbrella, maintenant un géant dans l'industrie chimique et pharmaceutique — de la mise en oeuvre d'un « new deal » à échelle locale : le Bright Raccoon 21. Ce projet ambitieux, en majeure partie financé par Umbrella, avait pour but de moderniser la ville et lui insuffler le dynamisme nécessaire pour en faire une grande cité prospère. C'est ainsi que le grand Raccoon General Hospital est construit en 1992, ou encore que le Special Tactics And Rescue Service est créé en 1996 pour pallier à la hausse des crimes et délits ; tout cela grâce aux généreuses donations d'Umbrella.

Incident du Manoir Spencer Modifier

En mai 1998, une série d'homicides cannibales survient dans les montagnes, au nord-ouest, et défraie la chronique. Ces faits sordides se poursuivent pendant plusieurs mois. Les victimes sont majoritairement des campeurs ou randonneurs, dont les corps sont retrouvés mutilés quelques jours après leur disparition. Le R.P.D. est dépassé par ces affaires et ne sait où orienter son enquête. La piste d'une secte est explorée. La gravité des évènements conduit les forces de police à interdire l'accès à la forêt bordant les Montagnes Arklay.

Spencer mansion manoir spencer resident evil biohazard

Le Manoir Spencer, porte d'entrée d'un laboratoire secret.

En juillet 1998, l'équipe Bravo de l'unité d'élite de la police S.T.A.R.S. est déployée dans la Forêt de Raccoon afin de mener l'enquête. Sur les douze S.T.A.R.S. envoyés dans la forêt, cette nuit-là, seulement cinq reviennent en vie : Chris Redfield, Jill Valentine, Barry Burton, Rebecca Chambers et Brad Vickers.  

Les agents rapportent la découverte d'un Manoir dans la forêt, appartenant à Umbrella, ainsi que l'existence d'un laboratoire souterrain servant à créer des armes biologiques meurtrières, dans le secret le plus absolu. Les cadavres découverts mutilés dans la forêt sont les victimes de chiens et êtres humains zombifiés par le terrible Virus-T, étudié par la firme pharmaceutique, et qui s'est répandu accidentellement dans le manoir et ses environs.  

Brian irons stars arguing

Les S.T.A.R.S. survivants tentent de pousser Brian Irons à enquêter sur Umbrella.

Seulement, la gravité de telles allégations ne peut être étayée par aucune preuve : le manoir, ainsi que son laboratoire ont été réduits en cendres dans une explosion. Le chef de la police, Brian Irons, flic ripou acheté par les pots-de-vin d'Umbrella, réduit les survivants au silence et les place en congés prolongés. Aucune autre enquête n'est ouverte, et le S.T.A.R.S. est dissout pour être remplacé par le moins dérangeant Raccoon S.W.A.T.

Épidémie de Raccoon City Modifier

Pcsx2 2017-06-06 12-57-33-54

Des rats dévorent le corps contaminé d'un mercenaire d'Umbrella.

Deux mois plus tard, le jeudi 22 septembre 1998, des paramilitaires employés par Umbrella investissent un laboratoire secret sous Raccoon afin de dérober des mains de William Birkin — un scientifique d'Umbrella qui refuse de partager le fruit de ses recherches — le Virus-G. Birkin tente de protéger sa création, mais finit criblé de balles par les mercenaires. Pendant la confrontation, des fioles de Virus-T s'écrasent au sol, répandant  le virus zombifiant dans tout le laboratoire ainsi que dans les égouts proches. Très vite, les rats répandent le virus dans toute la ville.[1]

ZombieOutbreak

Les Zombies envahissent les rues.

Deux jours après la fuite du virus, le 24 septembre, la ville est plongée dans un chaos total. La majeure partie des habitants se sont transformés en Zombie et arpentent les rues, à la recherche de chair fraîche. Le R.P.D. mobilise alors tous ses hommes aux quatre coins de la ville afin de mener des opérations coup de poing contre les Zombies.[2]

Reconnaissant un « accident », les cadres d'Umbrella appellent sans attendre à l'évacuation de la ville, avec une priorité pour les gens importants. 

Pcsx2 2017-06-06 12-58-53-21

L'armée place la ville en quarantaine.

Le 25 septembre au matin, l'armée évacue les civils et barricade la ville : la loi martiale est déclarée, plus personne ne peut rentrer ou sortir de Raccoon City.[3][4] C'est ainsi que plusieurs survivants, tels que Kevin Ryman, Mark Wilkins, David King, Jim Chapman, George Hamilton, Alyssa Ashcroft, Yoko Suzuki et Cindy Lennox se retrouvent coincés en ville. D'autres civils, plus débrouillards, réussissent à contourner les barrages : c'est le cas de Regan Mallet et sa fille, Lucy, qui parviennent à s'échapper de la ville en passant par la forêt.

Afin d'éviter une panique générale, les autorités américaines annoncent que la mise en quarantaine de Raccoon City est due à une fuite radioactive.[3] 

Police Last Stand

Nuit du 26 septembre 1998 : baroud d'honneur de la police.

Le 26 septembre, sentant sa fin proche, le chef de la police Brian Irons — qui avait déjà des antécédents sociopathes — sombre dans une folie meurtrière et tue à vue plusieurs survivants. Dans le Commissariat, il éparpille les munitions, cache les armes et coupe les moyens de communication extérieurs afin de compliquer le travail de la police.[5] Néanmoins, une dernière opération policière est mise en place dans la nuit du 26 septembre. Dans une énième tentative de juguler la progression des morts-vivants, la police et les U.B.C.S se regroupent pour tuer un maximum de Zombies. La confrontation dure un certain temps, mais le rapport de force est inégal et pratiquement tous les policiers et mercenaires finissent par perdre la vie.[6][7]

Le 29 septembre 1998, certaines des barricades militaires à la périphérie de la ville ont cédé, laissant l'opportunité aux derniers survivants de s'enfuir, et à d'autres d'entrer comme Leon Scott Kennedy et Claire Redfield. Entre temps, le docteur William Birkin — métamorphosé par l'injection du Virus-G — tue Brian Irons ainsi que le reporter Ben Bertolucci, et imprègne sa fille Sherry avec son virus. Cette dernière doit son salut à Annette Birkin, sa mère, qui lui donne un remède. En parallèle, l'espionne Ada Wong vole à Birkin une fiole de Virus-G pour le compte d'Albert Wesker, toujours en vie. Quant au laboratoire souterrain d'où s'est échappé le virus, il est détruit dans une explosion. Linda, une chercheuse honnête d'Umbrella, et Rodriguez, un agent USS, s'emparent du AT1521 (un remède contre le Virus-T) pendant que Kevin Ryman et ses camarades mettent la main sur le Daylight, un autre remède, destiné aux infectés qui auraient réussi à quitter la ville sous quarantaine.

Destruction Modifier

Raccoon city missile blast-0

La destruction de Raccoon, scène tirée de Resident Evil Outbreak.

Le 30 septembre 1998, Raccoon City n'est plus qu'une cité en ruines, ravagée par les incendies et les morts-vivants. Pratiquement toute la population est morte ou zombifiée, et certaines des barricades à la périphérie de la ville ont cédé suite aux assauts des monstres. Face à l'extrême gravité de la situation — et souhaitant éviter la dispersion du virus — une séance exceptionnelle se tient au Congrès américain, avec la présence notable de Derek C. Simmons ainsi que du sénateur Ron Davis, dans le but de trouver une solution. Les autorités s'entendent sur un plan de « stérilisation » et le soumettent au Président pour validation. Le plan est validé dans la nuit du 30 septembre, en dépit de l'effort de certains lobbyistes d'Umbrella pour repousser l'échéance.[8]

Un missile équipé d'une grande ogive thermobarique expérimentale est lancé le jeudi 1er octobre à l'aube, à destination de Raccoon City.[Note 1] Il heurte la ville avec succès. Après impact, un immense nuage de feu engloutit Raccoon et la réduit en poussière en moins d'une minute. [9]

Après la destruction Modifier

Pcsx2 2017-06-06 12-54-24-80

Ce qu'il reste de la ville, vu du ciel.

La nouvelle fait le tour du monde, et la vérité sur l'épidémie virale, les expérimentations d'Umbrella, et la complaisance des autorités à son égard éclatent inéluctablement au grand jour. Le Président des Etats-Unis donne sa démission. D'autres têtes tombent dans le monde politique. Les cadres d'Umbrella sont traînés devant la justice, et lourdement condamnés. La firme pharmaceutique fait faillite. [10]

Pcsx2 2017-06-06 12-52-10-18

Un centre d'observation a été construit sur les restes de la ville.

Ce qu'il reste de Raccoon City n'est plus désormais qu'un vaste cratère de poussière. La quarantaine est maintenue autour des ruines, et un centre de recherche y a été construit afin de surveiller toute résurgence du Virus-T. De grandes barrières avec fils barbelés entourent les restes de la ville, qui est classée comme zone interdite et top-secrète. [11]

Rescapés Modifier

Sur les 100 000 habitants de Raccoon City, une poignée a réussi à s'échapper in extremis de la catastrophe. Ci-dessous, un tableau des rescapés connus. Notez que certains protagonistes importants comme Chris Redfield ou Rebecca Chambers ne sont pas cités par ils ont quitté la ville avant que l'épidémie ne se déclare.

Nom Profession Episode notable
Jill Valentine Membre du S.T.A.R.S. Resident Evil 3: Nemesis
Barry Burton Membre du S.T.A.R.S. Resident Evil 3: Nemesis[Note 2]
Carlos Oliveira Membre de l'U.B.C.S. Resident Evil 3: Nemesis
Arnold Membre de l'U.B.C.S. Resident Evil Outbreak
HUNK Membre de l'U.S.S. Resident Evil 2
Rodriguez Membre de l'U.S.S. Resident Evil Outbreak
Kevin Ryman Policier du R.P.D. Resident Evil Outbreak
Rita Policière du R.P.D. Resident Evil Outbreak File#2
Harry Policier du R.P.D. Resident Evil Outbreak File#2
Gill Pompier Resident Evil Outbreak
Danny Pompier Resident Evil Outbreak
Ada Wong Espionne Resident Evil 2
Michael Warren Maire de Raccoon City Resident Evil 3: Nemesis
Linda Chercheuse pour Umbrella Resident Evil Outbreak File#2
Yoko Suzuki Chercheuse pour Umbrella Resident Evil Outbreak
David King Plombier Resident Evil Outbreak
Mark Wilkins Agent de sécurité Resident Evil Outbreak
Jim Chapman Employé de métro Resident Evil Outbreak
George Hamilton Médecin Resident Evil Outbreak
Alyssa Ashcroft Journaliste Resident Evil Outbreak
Cindy Lennox Serveuse Resident Evil Outbreak
Sherry Birkin Civil Resident Evil 2
Claire Redfield Civil Resident Evil 2
Regan Mallet Civil Resident Evil Outbreak
Lucy Mallet Civil Resident Evil Outbreak

Démographie Modifier

La population de Raccoon City excédait les 100 000 habitants au dernier recensement.[12] Les statistiques démographiques plus détaillées comme le sexe, l'âge et la répartition ethnique ne sont pas connues.

Géographie Modifier

RacoonCity1

Plan de Raccoon City.

L'emplacement précis de Raccoon City dans le pays n'est pas connue, si ce n'est que la ville se trouve dans le Midwest.[12]

La ville se situe au pied des Montagnes Arklay, à la confluence entre trois rivières : Marble, Circular et Aimes.[12]

La ville tire la majeure partie de son eau potable du Raccoon Dam, situé dans les Montagnes Arklay. On y trouve également le Victory Lake, une attraction touristique très connue. La Circular River traverse la ville, la séparant en deux parties: Raccoon Est et Raccoon Ouest.[12]

La ville est séparée en différents quartiers.

  • Downtown - se situe au Nord de Ennerdale Street. Composé d'immeubles d'habitations et de bureaux. Les lieux majeurs sont la station centrale, la Mairie, le Raccoon Press, le Beffroi St Michael, le Zoo, le Parc, l’Hôpital...
  • Uptown - se situe au Sud de Ennerdale street. C'est un quartier résidentiel. C'est dans ce quartier que se situe le Commissariat, le Jack's Bar et l'Hôtel Apple.
  • Cedar District - il longe la Circular River et la zone industrielle, dans la partie Est. On y trouve l’Université ainsi que l'Usine Désaffectée.
  • Suburbs - au Nord-Est de la ville, entouré d'une grande forêt.

Économie Modifier

Raccoon City était une cité prospère, en raison du mécénat notable de la multinationale Umbrella Corporation qui encadrait tous les pans de l'économie de la ville. En effet, la compagnie participa activement au financement des différents travaux de modernisation de l'infrastructure urbaine ; c'est notamment à elle que Raccoon doit son tramway et son métro.[12][13]

En outre, un budget très confortable était alloué aux services d'urgences tels que les hôpitaux, pompiers et police. Cette dernière ayant même perçu des fonds spéciaux pour la création de l'unité d'élite S.T.A.R.S.[12]

Environ 40% des habitants de la ville travaillaient directement ou indirectement pour la multinationale pharmaceutique, mais seulement un faible nombre d'individus connaissait les activités illicites de la société dans le domaine de bio-ingéniérie militaire.[12]

PolitiqueModifier

RaccoonCity2

Le panneau d'accueil, aux portes de la ville, arborait fièrement le logo de la multinationale pharmaceutique.

Le dernier maire en date fut Michael Warren, qui assura ses fonctions de 1987 jusqu'en 1998, année de la destruction de la ville.[13]  

Warren était l'un des ingénieurs qui conçut les lignes de tramway ainsi que le vaste réseau électrique de Raccoon. Afin de mener à bien son entreprise de modernisation urbaine, il fit un pacte avec la société Umbrella, qui finança le plus gros des travaux.[13] 

Michael Warren, très redevable du mécénat d'Umbrella dans les travaux municipaux, accorda à l'entreprise un droit de regard sur certaines affaires publiques. Umbrella s’immisça alors progressivement dans les rouages de la gestion de la ville. En 1994, plus aucune décision municipale ne se prenait sans que la firme ne donne sa validation ; son contrôle sur la ville était devenu total. 

Liens externes Modifier

Galerie Modifier

Concept arts Modifier

Autres Modifier

Sources Modifier

notes

  1. Les jeux se contredisent. Dans Resident Evil 3 et Resident Evil 4, un seul missile est lancé. Mais dans les Resident Evil Outbreak, il y en a plusieurs.
  2. Barry Burton est la personne qui vient porter secours à Jill Valentine en hélicoptère, à la fin de Resident Evil 3: Nemesis.
références
  1. Resident Evil 2, évènements de l'histoire principale.
  2. Resident Evil Outbreak, scénario : « Epidémie ».
  3. 3,0 et 3,1 Resident Evil Outbreak, scène de fin de Epidémie.
  4. Resident Evil 3: Nemesis, document : « Mémo du journaliste ».
  5. Resident Evil 2, document : « Journal du capitaine ».
  6. Resident Evil 3: Nemesis, scène : « Introduction ».
  7. Resident Evil 3: Nemesis, document : « Photo C ».
  8. Resident Evil 3: Nemesis, document : « Fax du QG ».
  9. Resident Evil 3: Nemesis, scène de fin.
  10. Resident Evil 4, scène : « Introduction ».
  11. Resident Evil Outbreak, scène : « Epilogue ».
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3, 12,4, 12,5 et 12,6 Resident Evil Archives, pages 246 et 247.
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 Resident Evil 3: Nemesis, document : « Guide de la ville ».
Raccoon texte
Quartiers Cedar · Centre-ville · Docks · Quartier résidentiel · Rhodes Hill · New Lock Square · Old Court
Édifices et commerces Commissariat de police · Raccoon General Hospital · Université de Raccoon · Raccoon High School · Mairie · Beffroi de St. Michael · Parc de Raccoon · Zoo de Raccoon · Hôtel Apple · Jack's Bar · Bar Black Jack · Emmy's Diner · Armurerie Kendo · Armurerie MacLeed's
Rues Army Street · Bake Street · Campbell Street · Clemens Street · Central Street · Chumleigh Drive · Crescent Street · Ema Street · Ennerdale Street · Fisson Street · Flower Street · Fox Street · French Street · Good Street · Gough Street · Houston Street · Jack Street · Mission Street · Richmond Street · South Raccoon Street · Victoria Street · Wallace Street · Warren Street · Woodbine Drive
Lignes de tramway
Stations de tramway
Raccoon-Arklay · Raccoon-Stone Ville · Central-Raccoon
Raccoon station · Central station
Stations de métro South Raccoon Street
Ville élargie Forêt de Raccoon · Hôpital abandonné · Manoir Spencer · Montagnes Arklay


Resident Evil 2 logo
Personnages
Personnages jouables
Sherry Birkin - Leon S. Kennedy - Claire Redfield - Ada Wong
Personnages jouables uniquement dans le mode The 4th Survivor
HUNK - Tofu
Personnages jouables uniquement dans le mode Extreme Battle
Chris Redfield
Personnages non-jouables
Ben Bertolucci - Annette Birkin - William Birkin - Marvin Branagh - Brian Irons - Robert Kendo - Brad Vickers
Lieux
Raccoon City - Kendo Gun Shop - Commissariat - Laboratoire souterrain d’Umbrella
Éléments
Documents du jeu - EX-files - R.P.D. - S.T.A.R.S - Umbrella Corporation - Virus G
Musique
Original Soundtrack - Complete Track
Resident Evil 3 Nemesis logo render rew3Resident Evil 3 Nemesis logo render rew2
Personnages
Personnages jouables
Jill Valentine - Carlos Oliveira
Personnages jouables uniquement dans le mode The Mercenaries
Nikolai Zinoviev - Mikhail Victor
Personnages non-jouables
Barry Burton - Tyrell Patrick - Brad Vickers
Lieux
Raccoon City Police Department - Raccoon City
Éléments
Documents du jeu - S.T.A.R.S. - UBCS - Umbrella Corporation - Virus-t
Musique
Original Soundtrack
ReUC2557ReUC8754
Personnages
Personnages jouables
Rebecca Chambers - Billy Coen - HUNK - Carlos Oliveira - Chris Redfield - Jill Valentine - Albert Wesker - Ada Wong
Personnages non-jouables
James Marcus - Brad Vickers - Sergei Vladimir
Lieux
Ecliptic Express - Manoir Arklay - Raccoon City
Éléments
S.T.A.R.S. - Umbrella Corporation - Virus T
Musique
Original Soundtrack
ReDC864ReDC3589
Personnages
Personnages jouables
Steve Burnside - Leon Scott Kennedy - Jack Krauser - Chris Redfield - Claire Redfield
Personnages non-jouables
Alexander Ashford - Alexia Ashford - Alfred Ashford - Ben Bertolucci - Annette Birkin - Sherry Birkin - William Birkin - Marvin Branagh - Hilda Hidalgo - Javier Hidalgo - Manuela Hidalgo - HUNK - Brian Irons - Albert Wesker - Ada Wong
Lieux
AmparoBarrage Hydraulique de Javier - Commissariat - Complexe en Antarctique - Demeure de Javier - Rockfort Island - Manoir Ashford - Mixcoatl - Raccoon City
Éléments
R.P.D. - S.T.A.R.S. - The Sacred Snake - Umbrella Corporation - US SOCOM - Virus G - Virus T-Veronica
Musique
Original Soundtrack - Darkside Symphony - LAW'S
"Alexia's Lullaby" - "Sleeping Beauty" - "LAW'S"

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard